L'ANTRE DE SYLVESTRE

déballage et blabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Drôles de poésies

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvestre
Ninin
Ninin
Sylvestre

Messages : 205
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 61
Localisation : Haute-Savoie

Drôles de poésies Empty
MessageSujet: Drôles de poésies   Drôles de poésies Icon_minitime119.08.10 14:14

MDR

J'ai rencontré,

un automobiliste immobile,

un cireur de pompe à Pompeï,

un gonfleur de roue sacrément gonflé,

un unijambiste pressé au Pakistan,

deux courtiers en assurances pas très rassurés,

dans son cabinet un chirurgien dentiste sans papier,

trois écologistes dans la lune les yeux exorbités,

un pilleur de banque bancal,

un réparateur de machine à café qui en avait marre,

deux ou trois voleurs de pomme sous la pluie et sans pépin,

un riche héritier émérite,

un chauffeur d'autobus à vélo,

un Napoléon Bonaparte qui n'avait plus d'appart.,

une ribambelle de petits barbus rasant les murs,

cinq policiers mal polit,

deux journalistes de nuit,

un nain joyeux, deux autres hautains,

un Cardinal qui avait mal...Mais on ne sait pas où !,

un porteur d'eau qui avait trop bu,

un roi du pétrole qui ne valait rien,

un otorhinolaryngologiste qui avait du mal à prononcer son prénom : Bob,

un médecin à la Toussaint toussant,

un ecclésiastique qui avait des tics,

un chef en toque qui avait des tocs,

un tacticien qui répondait du tac au tac,

une boulangère qui faisait le tapin,

un curé qui n'avait rien en dessous,

un joueur de roulette russe qui maintenant n'y joue plus,

un tueur à gage dans un garage,

un voleur de voiture dans la nature,

un pauvre pêcheur qui était poissonnier,

un gentil troubadour dans un trou de labour,

un disque-jockey qui cherchait son cheval,

un funambule qui avait perdu le fil de la discution,

un voyou violoniste,

une femme d'affaire....euh...toute nue,

une femme notaire sans affaire,

une maréchal-ferrant et son cheval affairée,

et une autre qui en avait rien à faire,

une assassin présumée mais pas encore assise,

deux ou trois bandits de grand chemins dans un chemin,

un car de japonnais « clic clic »cent photos,

et un drôle de reflet dans un miroir...oups c'est moi !

Mérik


Les gaités des élections (tellement vrai Wink )

Marthe, dépêche-toi! On doit aller voter ;
Comment ? Tu ne peux pas ? Quoi ? Un point de côté ?
Tu passes tes journées le cul sur une chaise !
Tu te moques de qui ? Arrête tes fadaises ;
Pour qui ? Tu as le choix entre vert, rouge et rose ;
Et l’orangé aussi de Bayrou le morose ;
A Lille il est à droite, à gauche à Rochechouart;
A Pau il est au centre et à Caen nulle part.
Au PS Martine a rompu avec Frèche ;
A soixante et un an Martine n’est plus Frèche ,
Qui des juifs, des harkis et des noirs s’est moqué ;
J’en ai parlé à Marc : les pédés sont inquiets ;
Lang n’en fait qu’à sa tête et Strauss- Kahn qu’à sa queue ;
Lis sur ce bulletin d’un mec votant contre eux :
« Le bulletin est nul, le candidat aussi .
L’impotent c’est la rose, et pas d’avoir grossi ; »
Besancenot s étouffe empêtré dans un voile ;
Alors ses électeurs aussi ont mis les voiles ;
Ils préfèrent le slam sans nul doute à l’ISLAM ;
LE PC est très mal, enfin ce qu’il en reste
Pas mon ordinateur ; putain ! Mais quelle peste !
Je vote pour Mamère ; ah non ! Ce n’est pas mam !
Mon frère est daltonien ; alors il vote blanc ;
J’ai la procuration d’Agnès; elle a cent ans ;
Elle m’a dit hier, la pauvre devient folle,
Qu’elle avait décidé de voter pour de Gaulle !
Je lui ai dit : « Agnès , mais il est décédé ; »
Elle m’a fait : « C’est faux : il est UMP ! »
Mais elle est au plus mal ;prépare son costume ;
Qu’on la fasse voter, même à titre posthume ;
En Corse on vote bien dans chaque cimetière ;
On glisse son papier dans l’urne entre deux bières ;
Albert a voté blanc, confondant, le pauvre homme !
Son bulletin avec l’état de ses diplômes !
Alors, tu vas voter à droite ou bien à gauche ?
Tu votes de profil ? Mais putain ! Quelle cloche !
Ah non ! On n’ira pas faire voter ton père ;
Quelle honte il m’a fait à l’élection dernière !
En prenant l’isoloir pour les doubles VC,
Dans la poubelle alors il s’est mis à pisser ;
Ensuite, ah ! J’aurais dû le laisser dans sa turne ;
Il a failli tremper ses burnes dans les urnes ;
Enfin sous le regard pantois des scrutateurs,
Il a mis dans le tronc sa carte d’électeur !
Têtu, il a voulu revoter ; c’est vrai, Marthe,
Mais il ne pouvait pas, il n’avait plus de carte !
Jai dit à l’oncle André : « Toi, tu votes Le Pen ? »
Il a mal entendu : il nous porte le pain !
L’an passé, se trompant de liste ce couillon,
Il a voté avec celle des commissions !
Le cousin Fritz m’a dit voter Guillaume III ;
En ajoutant : « Zarco est moins Vranzais qu’ on groit ;
Réponse de Johnny, tiens à un journaleux :
« Vous aimez le piano ? » « A que, a que, à que ! »
J’ai rencontré Gontran, socialo militant ;
« Ca va ? » lui ai-je dit ; « Ca va, mais frèchement ; » »
Ségo a pris du poids ; Aubry a pris de l’âge ;
Et toutes les deux ont les seins en ballottage ;
A quoi sert la région ? A voter des impôts
Et accessoirement à voter des travaux ;
Vite ! il nous faut partir ; tu as mal au poignet ?
Eh bien tu n’auras qu’à voter avec tes pieds !

Isangrin
Revenir en haut Aller en bas
http://prololo.forumactif.com/memberlist.forum
 
Drôles de poésies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ANTRE DE SYLVESTRE :: PASSIONS/LOISIRS/HOBBIES :: MOTS/ POESIES/LIVRES-
Sauter vers: